POURQUOI LES CLOWNS DOKTE ?

VERO_edited.jpg
Véronique Morin

Fondatrice & Chargée de développement

Déjà membre active de deux autres associations autour des enfants dans le monde, j’ai eu envie de partager mon expérience, ici en Martinique ou je vis depuis 30 ans. Pour ces enfants hospitalisés, c’est un hymne à la vie que nos clowns tentent de leur redonner. Pour les enfants et leurs parents, même une simple visite ou un long séjour à l’hôpital est souvent synonyme d’angoisse, de solitude, et de  détresse. Par le jeu, la simulation, la mise en scène des émotions, la parodie des pouvoirs, les clowns permettent à l’enfant de rejoindre son monde, et de s’y ressourcer. Deux ou trois notes de musique, une chanson douce, un peu de poésie et la joie, le RIRE pour GUERIR renaît ! L’objectif de l’association c’est qu’un jour, chaque enfant hospitalisé, puisse bénéficier de la visite régulière de clowns professionnels, compétents et formés aux métiers de clowns hospitaliers.

MARIE_edited_edited_edited.jpg
Marco_edited.jpg
Marie Saint Lebe
Marco Do Emilio

Présidente

Coordinateur Artistique &

Clown

Alors qu’en France un enfant sur deux est hospitalisé avant l’âge de 15 ans, nous savons que cette expérience reste très marquante pour eux et leur famille. Selon que le séjour à l’hôpital  de l’enfant aura été léger ou traumatisant, cette expérience va influencer significativement sur la suite de la vie de l’enfant et son attitude face aux problèmes, tant psychiques que physiques, qu’il rencontrera ultérieurement. Les clowns ont pour mission d’accompagner la réalisation de gestes douloureux. A l’heure actuelle les techniques cognitivo-comportementales  ou psycho-corporelles sont en première ligne notamment dans la prise en charge de la douleur aiguë, chronique ou liée aux soins. L’effet clown n’agit pas que sur l’enfant, il étend ses bienfaits par ricochet sur l’ensemble de la famille (parents, fratrie….) mais aussi les médecins et l’équipe soignante. Ces moments de décompression permettant aux soignants de se ressourcer pour agir toujours pour le bien être de l’enfant hospitalisé.

Des Clowns, à l’hôpital, en Martinique !? Voilà un joli défi que s’est lancé l’association Clowns Doktè en 2017. D’abord, parce que intégrer l’hôpital en proposant de nouveaux moyens d’intervention ludiques et artistiques n’était pas chose courante mais aussi parce que l’accès à la culture artistique en Martinique reste compliqué. C’est donc avec une grande responsabilité que j’ai accepté le poste de Coordinateur Artistique. En effet, mon rôle dans l’association est d’organiser les plannings d’intervention, de mettre en place les formations continues et d’être le rapporteur d’informations entre le bureau et l’équipe artistique mais chaque artiste reste libre de sa prestation et à son mot à dire pour faire vivre l’association. Improvisation, duo, ludisme et imaginaire sont les maîtres mots de l’équipe de clowns formée pour l’occasion au métier de clown hospitalier.

Les Clowns Doktè sont un atout pour les services pédiatriques. L’aventure vient de commencer et déjà nous pouvons ressentir une évolution quant aux retours des différents personnels, des familles, des enfants et de toute la communauté du CHUM.